Entretien avec le duo burkinabé 2BM, concepteur du mouvement Gandamin

2BM est un groupe du Burkina Faso, qui pratique de la musique tradi-moderne. Composé d’un oncle (Capitaine Baba) et de son neveu (Héritier), ce groupe talentueux a accordée à actumuzikafrika.com. Dans cet entretien, ils ont passé en revue l’évolution de leur carrière.

Nous vous proposons ci-dessous, notre entretien…

Bonsoir comment allez-vous ?

Salut, nous nous portons à merveille et merci de nous accorder cette opportunité d’échange avec vous !

Dites-nous, qui se cachent derrière le nom 2BM ?

En fait, 2BM est un groupe constitué de deux jeunes artistes burkinabés, dont Capitaine Baba et Héritier.

Pourquoi le choix du nom 2BM ?

De façon plus simple, pour la compréhension de tous, 2BM est une abréviation BBM qui signifie en Moore Boo Boum M’maané, c’est-à-dire cherche quelque chose à faire (un travail) et accroche-toi. À travers notre style, nous voulons réveiller l’esprit de travail qui sommeille chaque jeune.

Combien d’albums avez-vous ?

Nous avons à date, un album de 9 titres publié le 19 octobre 2018. Outre ce projet, nous avons également deux singles. Un en collaboration avec Smarty dans le titre Ambition, l’autre avec Papa Zougnazagmda intitulé Kabré remix.

Quels sont vos titres phares ?

Rire… On peut dire tous. Mais les plus adulés par le public sont Ya maam et Gandamin qui ont véritablement boosté notre carrière.

Que pensez-vous de la musique burkinabè et de son évolution ?

La musique est en plein essor. C’est incontestable. Nous apprécions ce qu’y est fait par les acteurs du secteur. Mais, nul ne peut le nier, beaucoup de travail de créativité et d’accompagnement reste encore à faire.

Que dites-vous de la nouvelle génération ?

Ouf ! Nous en faisons partie de celle-ci. Pour répondre à votre question, je dirai que la nouvelle génération est là pour tout changer la donne, apporter un souffle nouveau à l’industrie musicale burkinabé. Chaque artiste est une inspiration. Nous apprécions beaucoup et félicitons les efforts de création de chacun. Avec la dynamique actuelle, nous sommes convaincus que le drapeau continuera de flotter très haut.

Dans ce métier, vous rencontrez à coup sûr, des difficultés…

Comme dans tout autre métier, on rencontre des difficultés. Après la sortie du titre Gandamin par exemple, nous avons eu difficultés à propos de la paternité du concept, mais cela nous rendu encore plus fort. Nous avons des difficultés dans la promotion de nos œuvres puisque nous sommes en auto production. Donc vous comprenez à quel point c’est difficile. Mais quand ont croit en ce qu’on fait, on finit par s’en sortir.

Dites-nous, quels artistes vous inspirent le plus, et dont vous souhaitez collaborer ?

Chaque artiste a une couleur particulière ! Chaque projet est un partage d’amour d’expérience et de valeur. Partant sur cette base, nous ne négligeons aucune collaboration.

Selon vous pourquoi la musique burkinabée n’est pas consommée comme celle des autres pays comme la Côte d’Ivoire ?

Nous devons changer ou améliorer notre politique. Aussi arrêter les reprises de musique qui nous rende souvent ridicules à l’extérieur. Ils doivent éviter la clochardisation qui déshumanise l’art. Nous pensons également que ceux qui sont au-devant du showbiz doivent être à mesure de trouvée de grande scène internationale pour certain artiste. Les pouvoirs publics doivent aussi encourager la consommation des produits locaux comme se fut le cas à une certaine époque de notre histoire.

Votre dernier mot pour tous les lecteurs et internautes.

Merci pour tout ce que vous faite pour la culture. Barka a tous nos fans, notre force. Il n’y a pas de raison que le nombre soit plus négatif que positif. Levons-nous ensemble et avançons. Ne laissons pas nos rêves rester des rêves !

One thought on “Entretien avec le duo burkinabé 2BM, concepteur du mouvement Gandamin

Comments are closed.