Tshala Muana placée en détention provisoire pour sa chanson «Ingratitude»

La chanteuse congolaise Tshala Muana a été mise aux arrêts et placée en détention provisoire à l’Agence nationale des renseignements (ANR), le lundi 16 novembre 2020, a appris actumuzikafrika.com. Cette arrestation intervient quelques 24 heures après la sortie de sa chanson « Ingratitude ».

Membre du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD), l’artiste musicienne a sorti le week-end une chanson intitulée Ingratitude qui alimente la polémique à travers le pays. L’opinion publique tente de faire une corrélation entre la situation politique actuelle au pays et le tube de la « Mamu nationale ». 

Selon des informations qui nous parviennent à l’instant des médias locaux, l’artiste a été inculpée pour « outrage au chef de l’État », Félix Tshisekedi.

Très proche de l’ancien président Joseph Kabila, Tshala Muana est soupçonnée par les pro Tshisekedi de jeter du discrédit sur la personne du président de la République, en s’appuyant sur les révélations faites par le magazine panafricain, Jeune Afrique au sujet de l’accord, FCC-CACH.

Cette chanteuse originaire Luba, a été récemment hospitalisée il y a près de 5 mois passés. Elle avait fait une crise d’hypertension, avant de se remettre au studio pour réaliser ce titre à polémique.