Qui était Fela Kuti, la superstar nigériane qui a inventé de l’Afrobeat ?

Le rythme est devenu aujourd’hui l’un des styles de musique du monde les plus populaires.

Né à Lagos en 1938, Fela Ransome-Kuti a étudié le saxophone et la composition au Trinity College of Music de Londres et est devenu une star au Nigeria dans les années 1960 en jouant un mélange sophistiqué de highlife et du jazz avec son groupe Koola Lobitos.

Une visite en Amérique en 1969 lui a fait découvrir les idées révolutionnaires du mouvement Black Power et la musique funk qui l’a fait sonner.

Il a renommé son groupe Africa 70 et a lancé le son dynamique connu sous le nom d’Afrobeat, fusionnant jazz, funk, grooves de transe africaine traditionnels, paroles provocantes en anglais pidgin et voix d’appel et de réponse.

Personnage hors normes pour qui la vie, l’art, la politique et la musique se sont inextricablement combinés en un seul paquet incendiaire, il a enregistré d’innombrables albums remplis de pistes tentaculaires et serpentines de génie transgressif qui remplissaient des faces entières du vinyle.

Son existence a été turbulente, volatile et orageuse et à sa mort en 1997 à l’âge de 58 ans, des centaines de milliers de personnes se sont ruées dans les rues de Lagos pour lui rendre un dernier hommage.

Depuis sa disparition, sa réputation n’a cessé de grandir et en tant que voix du monde en développement, peut-être que seul Bob Marley a été plus influent sur le courant musical mondial.

Francis Honoré Bekouma